Les méthodes pour mesurer l’impact écologique du numérique

Categories Sur le mondePosted on

Le monde d’aujourd’hui est indissociable du numérique. Il est de plus en plus difficile de se passer des technologies informatiques. Malgré l’importance du numérique, il constitue une menace pour l’environnement. Il est responsable de l’émission de 5 % de gaz nocifs pour la couche d’ozone.

Comment mesurer l’empreinte carbone du numérique ?

Le numérique produit plus de gaz à effet de serre que le transport aérien civil. À l’heure actuelle, la pollution numérique est devenue un problème majeur qui prend de plus en plus d’ampleur. Il est possible de mesurer l’impact écologique du numérique sur l’environnement. Sur WebsiteCardon.com, vous pouvez effectuer une estimation du niveau de pollution produit par un site internet par exemple. Plusieurs éléments sont analysés comme le type d’énergie servant à alimenter les serveurs d’hébergement, la consommation énergétique annuelle, etc.

Pour réduire l’impact d’une page sur l’environnement, l’utilisation de Google PageSpeed Insights est une solution intéressante. Cet outil développé par le numéro 1 mondiale des moteurs de recherche permet d’améliorer la vitesse d’affichage d’une page Web. Il permet d’identifier les problèmes techniques qui requièrent des corrections. Sachez qu’un temps de chargement trop long ou une page web mal optimisée entraine plus de dépense d’énergie, donc plus d’émission de gaz nocif pour l’environnement.

Le numérique au quotidien

Aujourd’hui, il existe des milliards de sites internet sur la toile. Les gens passent beaucoup de temps sur Internet à la recherche d’information, pour se divertir, pour se renseigner, pour commander des produits, etc. Des milliards de personnes sont donc connectés à Internet au quotidien. Une simple recherche sur le web représente un danger pour l’environnement. Le chargement de la page (scripts, contenus, vidéos…) peut être lent, ce qui génère une consommation importante d’énergie.

Actuellement, les entreprises proposent aussi en ligne leurs services ou leurs produits. Cela aggrave la pollution numérique. Pour répondre à la demande des visiteurs, les entreprises mettent en place des serveurs, des centres de données ou encore des réseaux de communication qui nécessite une grande quantité d’électricité pour les alimenter.

Le numérique devient ainsi une source de pollution importante qu’il convient de surveiller de près. D’ailleurs, l’usage d’Internet va s’intensifier dans les prochaines années. Il existe de plus en plus d’appareils connectés. Quel que soit votre budget, vous pouvez trouver le modèle qui répond à vos besoins. Le plus inquiétant est l’engouement pour les services de streaming qui génère davantage d’émission de CO2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *